mercredi 13 février 2013

10 choses à apporter quand on part pour Disney

Eh oui, on est de retour (depuis le 3 février, en fait!). Et d'ici quelques semaines, je devrais avoir mis en ligne d'autres textes dont nos coups de coeur pour les différents parcs de Disney et notre top de Universal Studios. Mais en attendant, et pour suivre un certain ordre après les 10 étapes pour préparer son voyage à Disney, voici mes 10 choses à apporter quand on part pour Disney.


- Des collations. On est une famille de gourmands et les collations apportées nous ont permis d'étirer l'espace entre les repas. Ce qu'on a apporté? Des carrés Rice Krispies (emballés individuellement!), des barres tendres, des Pattes d'Ours, des compotes de pomme en sachet, des jus, des biscuits "petits poissons" au cheddar, etc. Le matin, on a souvent pré-déjeuné directement dans la chambre avec nos barres et nos fruits. Ensuite, on dînait tôt (vers 11h) et en après-midi, en plus de la collation prévu dans notre plan de dîner, on avait toujours quelques petits en-cas. Génial!

- Des carnets d'autographes et des crayons. Les enfants se sont précipités chaque fois vers les mascottes pour leur faire signer leur carnet. On peut en acheter des bien simples, directement chez Dollorama ou même s'en fabriquer (voir les modèles trouvés sur Pinterest ici, ici et ici). Ça nous évite de payer une bonne dizaines de dollars pour un souvenir - on en vend dans TOUS les kiosques à souvenirs - somme toute assez moyen. En effet, l'énervement est beaucoup plus sur place! Il est chouette de les faire signer, mais ensuite, les signatures - quoique très belles et toutes «designés», avec plein de fioritures, selon le personnage qui la fait! - tombent rapidement dans l'oubli.
Des crayons, on en a toujours, mais j'aurais aimé avoir un marqueur feutre pour entourer avec plus de finesse et d’agilité les attractions sur les plans. Aussi, les enfants avaient besoin d'un grand (long?) crayon pour tendre à leur personnage pour que celui-ci lui griffonne son autographe. Pas facile pour Bourriquet de signer avec ses grosses pattes!

- Des épinglettes. Sur place, ma fille a commencé une collection d'épinglettes de Disney. Encore une fois, chaque boutique de souvenirs a un pan de mur complet garni d'épinglettes. De quoi devenir complètement fou! Ce qu'on ne savait pas c'est qu'on peut échanger des épinglettes. Il y a même des soirées d'échanges prévues dans les hôtels. Et chaque employé a des épinglettes sur lui avec qui on peut faire un échange. Avoir su, on aurait apporté quelques épinglettes qu'on avait à la maison (et qui coûte moins cher que 9,99$). Voici l'explication du système d'échange et les règles des échanges.

- Des Ziplocs. On mettait tout dans de petits et gros ziplocs: nos collations (souvent, on a rapporté des bouts de dessert à la chambre: pommes tranchées, raisins, etc.), nos tubes de crème solaire, notre kit de survie pour les pieds (pansements, Polysporin, etc.), etc. Aussi, pas de chance d'avoir un dégât dans nos valises pendant le transport.

- De la crème rafraîchissante pour les pied. En fait, j'aurais pris tout un kit de produits pour soulager les pieds fatigués, les chevilles endolories, les ampoules, etc. Mais pendant mon voyage, je rêvais d'un vaporisateur - à la menthe - pour soulager mes pieds, mes chevilles et mes mollets. La prochaine fois, je ne pars pas sans le spray rafraîchissant à la menthe poivrée du Body Shop et toute la gamme complète, finalement! Un bon investissement! 

- Deux paires de souliers + des sandales. Des souliers! La prochaine fois, j'apporte mes vieux running shoes, les plus laids, mais mes plus confos et tant pis pour le style. Quitte à trimballer une paire de gougounes plus fashion qui se glisse dans ma sacoche! Mais on s'entend: quand on visite, on doit être bien. Je suggère deux paires de souliers (pas des nouveaux souliers qu'on a jamais porté: on risque de mourir!) et une paire de sandale.

- Un guide touristique. J'ai trimballé mon guide Ulysse Disney World et Orlando. Je ne l'apportais pas avec moi durant le jour, mais l'étudiais encore le soir. En effet, le soir, en le feuilletant, on ciblait les trois activités incontournables qu'on voulait faire le lendemain (juste trois pour ne pas risquer de revenir déçu à la fin de la journée!). Le guide était donc précieux!

- Des étiquettes d'identification pour les valises... pour les enfants! Parce qu'on en avait pas de surplus, on a pris une étiquette d'identification de nos bagages à main et on l'a accrocher sur les jeans ou bermudas à Hubert à chaque jour. Puisqu'il ne parle pas anglais, il aurait pu avoir de la misère à dire ses infos importantes s'il se perdait. Ainsi, il avait nos noms et nos numéros de cellulaire au cas où... Ça me rassurait moi plus que lui... Mieux vaut prévenir à ce qu'on dit!

- Un manteau chaud. Mine de rien, les nuits sont fraîches! Bon, bien sûr, on a voyagé en janvier, mais même les jours où il faisait 30°C le jour, on avait besoin de vestes le soir question d'être bien pour profiter des dernières heures d'ouverture des parcs (avec un petit coup de soleil, on devient plus frileux ensuite, on dirait! Et tous les restaurants visités avaient mis l'air climatisé dans le tapis... brrr!!). Pour ne pas avoir à traîner nos manteaux toute la journée, on prenait un casier (7$ par jour, avec possibilité d'aller à plusieurs parcs pour le même prix!) et on mettait tout notre surplus dedans. ainsi, juste avant de souper, on allait chercher le tout et on profitait ensuite de notre soirée bien confortablement.

- De l'espace pour le retour.  Eh oui! On n'apporte pas trop de choses. Un t-shirt/camisole par jour de voyage - 2 (si on reste 8 jours, on apporte 6 chandails). Pourquoi? On va en acheter là-bas et on aura envie de les porter! Un chandail plus chaud, pas plus! On ne fait pas un défilé de mode! Le minimum finalement pour pouvoir rapporter toutous (ça prend de la place!), chandails, tasses, babioles, etc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire