mercredi 2 janvier 2013

Simplement parce que...







En écoutant une émission un soir durant les Fêtes, je suis tombée sur cette chanson. Elle m'a frappée. Par sa justesse. Par ses mots qui sont un écho au mien, par moment. Parce que cet automne, je n'en pouvais plus de ces «Comment ça va?». Je ne savais plus quoi répondre. Ce n'était pas la catastrophe, mais je ne me sentais pas au top de moi. Mais les "ça va?" me rentraient dedans. Je ne voulais pas y penser. Ça n'allait pas comme je le voulais sans même trop savoir ce qui allait tout croche.

Ça passe. Tout passe. Mais je reste fragile en écoutant cette chanson. Elle me secoue. Et me touche.


3 commentaires:

  1. Oh! Je regrette mes "comment ça va?" et j'aimerais te prendre dans mes bras.

    C'est vrai que tout passe, mais des fois, c'est plus facile.

    Je pense à toi mon amie et je m'ennuie.
    jx

    RépondreSupprimer
  2. Ça me rejoint beaucoup aussi cette chanson. Après ma "drôle" d'année 2012.

    Je pense que tu as le même réflexe que moi dans ces périodes "bof", soit de juste entrer dans une bulle et d'y rester le temps que ça passe. Difficile à comprendre pour les autres, mais parfois nécessaire pour mieux revenir!

    Je pense à toi mon amie! xx

    RépondreSupprimer
  3. @Julie: Je n'ai pas de peine ou de rancune envers les "Comment ça va": on en demande tous. Je le fais aussi. Et on est maladroit sans le savoir parfois... J'aime mieux des «ça va» qui me force à me repositionner, même si c'est un peu inconfortable, que de ne pas sentir que les autres pensent à moi...
    @Solène: absolument! Vive la bulle! Quoiqu'au pluriel aussi on les aime ;-)

    RépondreSupprimer