vendredi 25 janvier 2013

Étrange équation: occupée = heureuse

Occupée = heureuse 

L'équation m'a surprise. On dit, pourtant, partout qu'il faut casser cet engrenage - enivrant, certes! - de la productivité. Mais voilà qu'on nous dit qu'il faut être occupée mentalement pour être heureuse. J'ai écrit un article sur ce sujet pour Sympatico.ca.

Cette équation m'a surprise, mais m'a surtout réconfortée. Je carbure aux projets et aux idées. J'aime être occupée. L'absence de défis, d'idées nouvelles ou de boulot m'angoisse plus qu'être débordée. Évidemment, il y a toutes ces poussées d'adrénaline liées à l'élaboration et la réalisation de mes projets, mais aussi le bonheur de se sentir utile ou à sa place, la motivation de se dépasser et la fierté du travail accompli.

En fait, l'idée n'est pas de se tenir occupée à tout prix, il faut aussi équilibrer le tout avec des moments de détente et de plaisir. «Être occupée n’est donc pas juste «faire» quelque chose, mais c’est être, créer, penser et surtout se faire plaisir. Et quand on est occupé de cette façon, positivement, on est nécessairement plus heureux. Notre esprit ne vagabonde pas sans but, il voyage directement vers ce qui nous fait du bien.» (Allez lire tout l'article)



 Mais surtout:

2 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec toi! Ici aussi le manque d'idées ou de projets m'angoisse bien plus que le tourbillon! Le secret est probablement de remplir notre tourbillon de choses qu'on aime et qui nous rendent heureuse!

    Bien sûr, il faut savoir peser sur "pause" à l'occasion. Mais pas trop longtemps dans mon cas! :)

    RépondreSupprimer
  2. J'aime tellement la dernière citation!!

    RépondreSupprimer