mardi 28 août 2012

Dans le dernier Coup de Pouce

Deux articles dont je suis bien fière: un sur la génération sandwich et l'autre sur les plus belles bibliothèques du Québec.

À lire!! 

Long chemin



C'est la rentrée (ou presque!). Chez nous, elle est bien slow, et c'est tant mieux. Je pense que j'ai enfin assimiler mon mot phare de l'année. Et quand je regarde devant moi, je vois que la vie va être plus légère. Neuf mois après le 1er janiver, je sens que je me permets enfin de la légèreté. Parce que oui, il me fallait peut-être tout ce chemin pour comprendre que j'y avais le droit. Parce qu'il me fallait tout ce temps pour me défaire de toutes les lourdeurs qui m'écrasaient.

Ce que j'ai fait
- J'ai recommencé à bouger. Du zumba trois fois semaine.
- J'ai fait une liste de menus faciles, tout-en-un, que je vais faire cet automne.
- J'ai épuré nos chambres et le sous-sol. J'ai donné des boîtes de livres, de revues et de bébelles.
- On a décidé comment on choisira les cadeaux de Noël.
- Le menu de Noël est fait (merci à ma pige de Coup de Pouce qui m'a fait écrire, en août, sur comment simplifier Noël. Ça m'a beaucoup fait réfléchir!).
- En regardant mon jardin, j'ai décidé que l'an prochain, je n'en ferais plus. Non pas que je n'aime pas le principe, mais je n'ai pas le temps de m'en occuper. Terminé. Des pots de fines herbes et ce sera tout!
- J'ai acheté moins de vêtements aux enfants pour la rentrée. Plus de savon à lessive. Et ce sera ainsi: de toutes façons, je me suis rendue compte qu'ils portaient toujours leurs 4-5 t-shirt préférés avec des jeans...
- Je vais moins souvent faire des courses. C'est vraiment si pressant? Bon, à l'épicerie, oui, mais toutes les courses (souliers, vêtements, pharmacie, etc.): une fois semaine, c'est assez! J'en ai assez de fractionner mes journées pour courir d'un bord et de l'autre.

remind yourself....

Ça aura pris du temps, des mois, des semaines avant de comprendre ce que mon mot phare voulait dire et surtout de l'appliquer. Mais je pense que j'ai fait de réels pas en avant. Et ça se mesure à comment je me sens. Génial!