jeudi 28 avril 2011

C'est un départ...

... dans l'écriture du 7e tome de ma série Les secrets du divan rose. Comme à chaque fois, je suis excitée à l'idée de renouer avec Frédérique et tous ses rêves. Ce sera un tome rose (bien sûr!) et enveloppant. Un tome qui réchauffera les coeurs comme les doudous pour les mois d'automne!

... pour le printemps. Il joue à cache-cache, le printemps cette année. Mais là, je sens qu'il est là. Ça me donne des ailes. J'ai envie de jardiner, de sortir dehors, de lire au soleil, d'écrire au soleil aussi, etc.

... vers le dernier blitz des activités littéraires. Ce weekend c'est le départ vers la Gaspésie pour une
semaine d'animation dans les écoles et de rencontres diverses. Je me promets aussi une promenade sur le bord du fleuve. Ça m'impressionne beaucoup sa largeur à cette hauteur!

... il reste que deux mois avant la fin de l'école! Enfin! J'ai hâte! Fini les lunchs, les horaires et les devoirs! Plus on avance, plus on a hâte! Et dès que l'école sera terminée, on lève les voiles... euh on prend l'auto direction une petite maison au bout d'un chemin, sur le bord de l'eau, à l'Île-Prince-Édouard! Une semaine de calme et de «pas d'horaire» à lire, flâner, se promener et manger du homard!!

Vous sentez parfois que votre vie est rempli de petits détails et de petits départs?

jeudi 21 avril 2011

Les mots changent tout...

Je crois au pouvoir des mots. Au grand pouvoir des mots. Des idées. De la vie. Je crois très fort que notre manière d'aborder le monde dépend de notre vision. Notre vision du coeur aussi. Notre façon d'aborder la vie. Je crois que les mots permettent de se rapprocher. De toucher. De dire, tout simplement. Les mots nous permettent d'être nous. Toujours.

mercredi 20 avril 2011

J'aime

J'aime me promener sur les blogues des autres. J'ai beaucoup aimé cette photo trouvé sur Les Chroniques sympatiques d'Isabelle.


Qui veut jardiner avec moi?

Oui, je jardine chez moi. Mais je jardine aussi des idées avec les enfants. Mardi prochain à 15h30, j'animerai une heure du conte spéciale dans le cadre de la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur. Au programme: lecture d'une ou deux histoires et ensuite activité créatrice où les enfants seront invités à inventer, avec leur parent, un début d'histoire. C'est un rendez-vous parfait pour le printemps!

Lecture, bricolage et jardinage sont prévus!

Apportez vos plus belles idées!









vendredi 15 avril 2011

Un autre dossier sur le bonheur

Décidément, le bonheur a la cote. Je le vois dans les différents salons du livre avec la multitude de livres sur le sujet. Mais il envahit aussi les magazines et les journaux. Voilà le dernier dossier sur le bonheur publié dans La Presse.

Perso, j'aime cela parler du bonheur, de nos instants de bonheur, les moments où on fait «hum» juste pour savourer un moment délicieux, les trucs qu'on aime faire pour se faire du bien, etc. On n'en parlera jamais trop selon moi. Plus on parle du bonheur, plus on l'attire, plus on le voit, plus on le réalise.

Et des bonheurs, il y en a plusieurs. Mon dernier en liste: une soirée en famille dans la Beauce. Mon prochain en liste: un détour par le Starbuck pour un macchiatto caramel.

Et vous?

dimanche 3 avril 2011

Des idées roses...

J'ai mis des idées roses dans la tête de Mathilde. Et ça, chaque fois, ça me touche. Énormément. C'est pour les jeunes que j'écris. Pour eux. En imaginant une vie qui leur reste à eux d'imaginer encore à leur façon, à leur manière. J'écris avec mon coeur en partageant des rêves, des élans et des idées qui m'habitaient à leur âge et qui - heureusement - m'habitent encore. Il y a tellement d'histoires sombres, de sujets ternes, de trucs moches, de noir, d'univers qui se rétrécissent et des rabats-joies que moi, je veux leur offrir une fenêtre lumineuse sur le monde. Je veux leur dire que c'est correct de rêver un peu trop grand (ça ne l'est jamais trop!), d'y croire alors que personne y croit, d'oser, de foncer et de voir plus de rose que de gris! Quand je lis un témoignage comme celui de Nathalie, je souris tellement. J'aime croire - un peu - que j'ai donné des ailes à leurs rêves et leurs projets fous. Si leurs projets réussissent tant mieux. Sinon, c'est pas plus grave. Juste le fait de les avoir rêvé, d'y avoir travaillé, de les avoir partagé autour d'elles, ça leur permettra d'oser rêver encore et encore.

Vraiment, quand je réussis à semer en eux des idées roses, c'est le plus beau de tous les prix, c'est assuré.

Mathilde, je te le redis: j'en prends un litre de ta limonade! Merci à toi. xx

J'ai gagné un prix!!

Pour mon livre, le tome 4 de la série - Coeur de Pierre - a reçu le Grand Prix du livre de la Montérégie catégorie Fiction jeunesse (secondaire). Ce prix est décerné par l'Association des auteurs de la Montérégie.

Merci! C'est un autre bonheur que je rajoute à tous ceux déjà associés à cette série que j'aime tant écrire.


vendredi 1 avril 2011

Stopper le tourbillon

Le printemps est véritable tourbillon: cinq salons du livre et un festival de littérature. Et beaucoup de kilomètres. Entre tout cela, une envie de jouer dans mon jardin, de me ménager un espace dans la cour propice à la détente, des rêves de vacances, des projets d'écriture, etc.

Ça va vite. Et ça me fait peur. C'est vrai que j'aime cela quand ma vie pétille. Beaucoup. J'ai toujours été ainsi. Mais parfois, j'aimerais mettre quelques haltes ici et là. Choisir des moments où je me coupe du tourbillon pour me déposer (et me reposer). Et j'ai trouvé que c'était possible si JE me l'accordais. C'est pas facile pour moi. Probablement comme pour vous. Je suis habituée que ma vie tourne, vite. Que les choses s'enchaînent. Que les projets s'enlignent. J'aime cette frénésie. Mais je sens que j'ai de plus en plus besoin de morceaux de vie plus doux. Pas toujours. Pas nécessairement longs. Pas extraordinaires. Mais des moments où je sens que je me coupe un peu du tourbillon et que je savoure pleinement. Des moments où je me sens connectée au présent. Pas la tête dans un projet, dans un article à terminer ou un truc à biffer sur mon éternelle to-do list.

Je comprends mieux mon besoin de vitesse et de calme. Je l'accepte. Je sais que c'est nécessaire. Un amène l'autre (et vice versa!). Et je me pratique à prendre du temps pour briser le tourbillon, pour lui montrer que même si je l'aime bien, je suis celle qui a la capacité de le calmer. Ou la capacité de m'en éloigner.

Comment?
- En allant prendre un café avec mon fils en pyjama lorsque nous étions à l'hôtel.
- En écoutant un film de filles avec ma fille.
- En prenant le temps de lire avant de me coucher.
- En allumant une bougie pour dessiner.
- En étirant un dîner avec mon amoureux.
- En allant prendre une marche.
- En allant flâner à la librairie.
- En allant bénévoler à l'école de mes enfants.
- En m'accordant le droit d'écouter des émissions de télé juste pour décrocher

Et vous?