lundi 28 février 2011

Enfin...

la relâche et du temps pour moi.

J'ai finalement compris... après 33 ans... que si je ne m'arrêtais pas. Si je ne mettais pas moi-même le doigt sur le bouton «pause», personne ne le ferait à ma place. Personne ne nous encourage à stopper la course. Alors il faut le faire soi-même.

Cette semaine, je décroche. Je suis à distance - deux fois par jour - l'évolution d'un reportage (contact et recherche), mais ne me plonge dans rien pour le boulot. Vraiment. J'en ai besoin. Je le sens en moi, et partout dans les signaux de mon corps. J'en ai besoin et je vais arrêter. Parce que j'ai compris que je n'étais pas irremplaçable. Il faut arrêter de croire que c'est ainsi. Ça ne l'est pas. Alors, même si j'adooore mon boulot, cette semaine, je relâche: pas de stress, pas de presse, de la paresse, du bricolage à profusion, des gâteries, etc. Je suis mes élans, mes envies du jour. Et je me donne la possibilité de changer 10 fois d'idées. Il n'y a rien qui presse!!

Je suis tannée de vivre à demi plein de portions de ma vie. Là, cette semaine, je suis 100% moi en vacances. Moi, maman. Moi, auteure, Moi, femme. Moi, créative.

Je sens la tension s'échapper. Mes épaules retomber un peu. Mon coeur plus léger. L'esprit tranquille. Et je veux faire durer cette sensation toute la semaine...

mardi 22 février 2011

Allumez!


Une bougie ne perd rien en en allumant une autre.
Erin Majors

dimanche 20 février 2011

750 mots par jour (ou plus!)

Merci à Nathalie. Grâce à son post 2328 mots pour une dinde, j'ai découvert une façon magique de finalement me soumettre à l'exercice matinale de Julia Cameron d'écrire trois pages: le site 750 Words.

Cet exercice matinal où on doit écrire non stop trois pages de tout ce qui traîne dans notre tête, j'en ai entendu beaucoup de bien. Depuis longtemps, même! J'ai lu - en diagonale - le livre de Julia Cameron. J'ai essayé de me plier à cet exercice, certaine que ça me ferait du bien. Mais je n'ai jamais persévéré. Je trouvais difficile de savoir quelle longueur véritable je devais faire: un cahier n'est jamais pareil. Je trouvais aussi que cet exercice ressemblait aussi à ce que je faisais le soir dans mon journal intime. J'avais de la misère à m'astreindre à ce travail alors que le matin j'ai toujours 1000 trucs que je veux faire...

Finalement, l'idée de compiler le tout à l'ordi, j'aime bien. Non ce n'est pas la même chose qu'écrire «à la main». Le contact du crayon sur le papier, l'impression de gratter la feuille, le bruit aussi. Mais j'ai trouvé un charme au bruit du clavier. Et pianoter est intéressant aussi. J'aime délier mes doigts en laissant tout couler, parfois doucement parfois de façon plus saccadé quand trop d'émotions m'emportent, mais sans censure, sans retenue.

Depuis trois matins, j'écris. Je fais mes trois pages. Remplies de plein de choses disparates. Il ne faut pas trop penser, ni se soucier des fautes, ni faire attention aux structures. Juste de l'écriture spontané. C'est étonnant, mais j'ai déjà souligné certains passages que j'aime bien et qui me serviront je pense.

Oui! C'était la façon pour moi de réussir cet exercice. Des fois, il faut simplement bifurquer un peu. Je me disais que je ne pouvais pas faire cela à l'ordinateur. C'était écrit dans le livre de le faire à la main... Mais qui a dit qu'on doit suivre à lettre tout ce qui est écrit dans les livres? (et pourquoi je commencerais aujourd'hui à m'en faire avec cela?)

Bonne écriture!

vendredi 18 février 2011

À méditer...

ou à dessiner

http://www.mymodernmet.com/profiles/blogs/20-uplifting-quotes-and-pieces

Apprendre à se connaître

Je n'ai pas beaucoup écrit ces dernières semaines. Presque pas. Pas le goût. J'attire les idées, simplement. Je les examine. J'essaie de les faire pousser. Mais je ne les presse pas. Je ne tords pas plus le temps. Je sais que c'est une étape avant de me remettre à l'écriture.

Je dessine, colore, peins, tricote, colle, agence, gribouille beaucoup par contre. Et ça me mène tranquillement à l'écriture, à mes idées, à la création. Peut-être que ça ne semble pas à première vue productif, mais moi je sais que ça l'est (et c'est tout ce qui compte!).

Je sais. Je sais maintenant. Un paquet de choses sur moi. Sur ma façon d'écrire, de penser, de mettre en place mes idées, de travailler. Je sais que j'ai besoin de périodes où je lis beaucoup et d'autres que les livres s'accumulent sur ma table de chevet. Des moments où je suis loin de mes histoires sans l'être vraiment. Pour mieux y revenir. Je sais aussi que ça ne me sert à rien de m'astreindre à un travail d'écriture si l'élan, le petit élan qui change tout, n'est pas là. C'est paniquant parfois, mais je sais que c'est normal. J'ai tout en moi, en dormance.
Même chose pour le boulot. J'ai au moins 6-7 projets prêts à être écrits. Et j'attends. Je sais que tout va débouler rapidement quand je vais m'y mettre. Mais ce n'est pas l'heure. Et je sais qu'il faut que je m'écoute. Plus. Tout le temps.

Aujourd'hui? Je m'accorde du temps pour moi. Je vois une amie, je magasine avec une autre, je me promets un bon souper en bonne compagnie. Et ça me comble. Parce que je sais que tout cela va me ramener à l'écriture et à toutes les histoires que j'ai en tête! Faut juste apprendre à se connaître. Et s'écouter. Mais ce n'est pas facile. Je le sais, je flanche souvent sous l'effet d'une panique incontrôlable. Puis, je saisis mon cahier et je dessine, je me vide la tête pour mieux reprendre mes esprits et ça passe. Doucement.

Je pense que c'est cela vieillir (ou grandir!)...

mardi 15 février 2011

Petite pensée

«Nous passons nos vies à nous tricoter.»
Boris Cyrulnik

mardi 8 février 2011

Beaucoup

d'idées...
de projets...
de rencontres...
de mots...
d'images...
d'amour...
d'amitié...
d'étincelles...
de couleurs...

Beaucoup de vie dans ma vie, des étoiles qui s'alignent, une paix dans le coeur. Et des histoires plein la tête.

Concours...concours...

Évy fait de jolis colliers (j'en ai un multicolore et un avec une plume!) ... vous en voulez un? Participez à son super concours. Tous les détails sur son blogue.

jeudi 3 février 2011

Je le savais!

Avoir des amis, c'est bon pour la santé!

C'est ce que j'ai trouvé en faisant ma tournée «web» de sujets potentiels pour différents articles à écrire (ou que j'aimerais écrire - ça, ça arrive bien plus souvent!!).

Ce que j'aime par-dessus tout quand je fais cette tournée, c'est de tomber pile sur des sujets dont il faut que je traite bientôt. Je mets alors la main (la souris?) directement sur une mine d'informations! Trop chouette!

J'ai trouvé plein d'autres trucs qui m'aideront pour un article, un projet, un futur livre, etc. Mais surtout des trucs que je veux lire ce weekend tranquillement et qui vont tous dans le sens de ma résolution: douceur. Voici en vrac: 6 façons de s'aimer plus, 20 trucs pour une vie plus heureuse (et calme!), 7 façons de prendre la vie plus légèrement (doucement?), 6 conseils pour prendre sa vie en main et 6 positions de yoga pour booster mon moral.

J'aime ces listes. Vous? Bonne lecture...

mercredi 2 février 2011

Colorée!


Une page colorée que j'ai eu plaisir à dessiner, tranquillement. Je me suis rendue compte que je prenais mon temps. Je me reculais pour mieux voir ce que je faisais, ce que je pouvais ajouter. Je me suis longuement demandé si je devais mettre ou non de la couleur. J'ai osé. Je ne suis pas certaine du résultat. Il manque peut-être quelque chose. Je verrai plus tard. J'aime laisser reposer mes idées. Pour mieux y revenir.

Et pendant que je dessine, colore et colle dans mon journal créatif, plein d'idées et de mots dansent dans ma tête. Je sens que bientôt, je prendrai une pause de journal pour reprendre l'écriture. Comme quoi un mène à l'autre. Là, j'ai besoin de faire quelque chose de mes mains pour que mes idées se mettent en place.

Je devrais me faire confiance. Chaque fois, c'est ainsi!

Voici le résultat en attendant la suite...








Une page colorée que j'ai eu plaisir à dessiner, tranquillement. Je me suis rendue compte que je prenais mon temps. Je me reculais pour mieux voir ce que je faisais, ce que je pouvais ajouter. Je me suis longuement demandé si je devais mettre ou non de la couleur. J'ai osé. Je ne suis pas certaine du résultat. Il manque peut-être quelque chose. Je verrai plus tard. J'aime laisser reposer mes idées. Pour mieux y revenir.

Et pendant que je dessine, colore et colle dans mon journal créatif, plein d'idées et de mots dansent dans ma tête. Je sens que bientôt, je prendrai une pause de journal pour reprendre l'écriture. Comme quoi un mène à l'autre. Là, j'ai besoin de faire quelque chose de mes mains pour que mes idées se mettent en place.

Je devrais me faire confiance. Chaque fois, c'est ainsi!

Voici le résultat en attendant la suite...