jeudi 26 mai 2011

Oprah et moi

Non, je ne la connais pas.
Non, je n'écoutais même pas régulièrement ses émissions. Je n'en ai jamais regardé une en direct en entier, je pense.

Mais oui, je la trouve inspirante. J'aime ses magazines. J'aime surtout sa façon d'aborder la vie et comment elle la transmettait aux autres.

Un gourou? Je ne pense pas. Elle s'est bati un empire $$? Oui, et? Ça ne me dérange pas. Moi, je vois surtout qu'elle encourageait les gens à vivre leur «best life». Lui en vouloir parce qu'elle a fait cela tout en empochant des millions? Ça m'enlève rien qu'elle gagne des sous...

Elle donnait aussi la petite tape que beaucoup ont besoin pour avancer, pour oser, pour se tenir debout parce qu'autour d'elles, personne ne les aide, encourage ou supporte. Elle donnait aux autres le droit de rêver. C'est fou comment certains ont besoin de se faire dire "C'est correct que tu veuilles faire cela! C'est ok de rêver!". Elle disait aux femmes qu'elles devaient être responsables de leur vie, de leur bonheur et ne pas attendre que les autres le forgent à leur place. Je n'ai pas besoin que quelqu'un me le dise, mais si d'autres en ont besoin: pourquoi pas? Et franchement, on a tous des moments de doute et ça rassure d'entendre ce qu'elle dit. Ça peut juste nous donner un autre élan quand on vient à manquer un peu de souffle.

J'ai beaucoup aimé son discours de clôture. Vraiment. Je l'ai trouvé inspirant. Ça résonne en moi. Comme un écho à ce que je crois.

Et j'ai lu sur Facebook, sur le profil de Christine Michaud, une petite traduction libre d'un passage du discours d'Oprah: «Vous êtes responsable de l'énergie que vous créez pour vous-mêmes et pour celle que vous apportez aux autres. N'attendez pas que quelqu'un vous sauve, vous complète ou vous console.»

Certains croient que c'est prêcher l'individualisme. Non. C'est de prendre en main, soi-même, notre vie. Ne pas attendre que le destin, les autres nous disent quoi faire ou comment le faire. C'est de prendre les moyens d'y parvenir. De foncer droit vers cette vie qui résonne en moi. Pour enfin sentir qu'on est exactement là à la place qu'on devrait être...

J'y crois...

AJOUT: «S'il y a une leçon que je veux que vous gardiez, c'est d'apprendre à connaître ce qui allume le feu en vous, afin qu'à votre façon, vous puissiez éclairer le monde. Nous avons tous une vocation. Votre vrai travail dans la vie est de la trouver et de la réaliser. Vous avez le pouvoir de changer la vie des gens autour de vous. Peu importe où vous êtes.
Nul autre que vous n'est maître de votre vie. N'attendez pas que quelqu'un vous sorte du pétrin, vous complète ou vous change. Lorsque vous êtes responsable de votre vie, vous êtes libres.» O.W.

2 commentaires:

  1. Merci Nadine, toi aussi, tu es inspirante.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce beau billet. J'ai besoin de me reconnecter avec cette "moi" intérieure que j'ai un peu trop délaissée les dernières semaines! Et je me mets en action maintenant!

    RépondreSupprimer