mercredi 18 mai 2011

La pluie et moi


J'aime le réveiller avec un rayon de soleil persistant qui tente de percer mon rideau. Je trouve cela invitant, dynamisant et énergisant. Depuis quelques jours (et encore plusieurs!), c'est la pluie qui résonne au petit matin. Un ciel gris. Un printemps aux allures d'automne. Une noirceur constante.
J'avoue que mon moral en souffre parfois. Il me semble que mon café doit être plus fort, que je dois me motiver plus et qu'il manque un peu de pep dans mon soulier.

Mais la pluie a aussi du bon. Mon jardin gorgé d'eau pousse à vue d'oeil. Époustouflant. Je me promets de prendre des photos aujourd'hui justement. Et la pluie nous donne le droit d'être un peu marabout (et de mettre cela sur le compte de la méchante météo!), de flâner, de rester en pyjama, de partir bouquiner longtemps à la bibliothèque. La pluie nous donne envie de rester chez soi, de cuisiner, bricoler, de rêver à notre futur jardin. On peut même refaire un feu dans la maison. Aussi, la pluie m'encourage à travailler; je ne suis pas tentée d'aller jouer dans mes fleurs ni d'aller lire le nez au soleil. Et on sort (ou s'achète!) un super parapluie flamboyant et nos bottes d'eau rigolotes!

Et la pluie joue une douce musique qui m'endort. Le tambourinement des gouttes de pluie contre la fenêtre, c'est magique. Et il y a cet odeur aussi, celle de l'«après-pluie» qui porte des parfums uniques.

On est facilement déprimé par la pluie, mais à part si on est inondé comme dans certaines régions du Québec (mes pensées pour eux!), on devrait juste voir la pluie d'un autre oeil... Il y en a des bons côtés et la pluie ne dure pas toujours...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire