vendredi 1 avril 2011

Stopper le tourbillon

Le printemps est véritable tourbillon: cinq salons du livre et un festival de littérature. Et beaucoup de kilomètres. Entre tout cela, une envie de jouer dans mon jardin, de me ménager un espace dans la cour propice à la détente, des rêves de vacances, des projets d'écriture, etc.

Ça va vite. Et ça me fait peur. C'est vrai que j'aime cela quand ma vie pétille. Beaucoup. J'ai toujours été ainsi. Mais parfois, j'aimerais mettre quelques haltes ici et là. Choisir des moments où je me coupe du tourbillon pour me déposer (et me reposer). Et j'ai trouvé que c'était possible si JE me l'accordais. C'est pas facile pour moi. Probablement comme pour vous. Je suis habituée que ma vie tourne, vite. Que les choses s'enchaînent. Que les projets s'enlignent. J'aime cette frénésie. Mais je sens que j'ai de plus en plus besoin de morceaux de vie plus doux. Pas toujours. Pas nécessairement longs. Pas extraordinaires. Mais des moments où je sens que je me coupe un peu du tourbillon et que je savoure pleinement. Des moments où je me sens connectée au présent. Pas la tête dans un projet, dans un article à terminer ou un truc à biffer sur mon éternelle to-do list.

Je comprends mieux mon besoin de vitesse et de calme. Je l'accepte. Je sais que c'est nécessaire. Un amène l'autre (et vice versa!). Et je me pratique à prendre du temps pour briser le tourbillon, pour lui montrer que même si je l'aime bien, je suis celle qui a la capacité de le calmer. Ou la capacité de m'en éloigner.

Comment?
- En allant prendre un café avec mon fils en pyjama lorsque nous étions à l'hôtel.
- En écoutant un film de filles avec ma fille.
- En prenant le temps de lire avant de me coucher.
- En allumant une bougie pour dessiner.
- En étirant un dîner avec mon amoureux.
- En allant prendre une marche.
- En allant flâner à la librairie.
- En allant bénévoler à l'école de mes enfants.
- En m'accordant le droit d'écouter des émissions de télé juste pour décrocher

Et vous?

2 commentaires:

  1. En prenant le bus (nouveau, dans mon cas). Ça me permet de lire plus souvent! :-)

    RépondreSupprimer