mercredi 26 janvier 2011

Mes matins, mes petits riens

(suite à la demande de Mamanbooh! pour sa recherche de petits riens)

J'adore les matins. Ils sont plein de promesses. Ils sont remplis de petits riens que j'adore.

D'abord, le réveil sans cadran. Magique.
Revoir autour de moi ce que je faisais la veille avant de m'endormir (mes cahiers, un crayon, un magazine, un livre, etc.).
Toujours mon amoureux près de moi. Parfois un p'tit ouistiti qui est venu se blottir contre moi.
Ensuite, rapidement (peut-être trop!), je me lève. J'aime avoir un «bout» de matin en tête à tête avec moi.
Ma maison toute endormie. Calme. Silencieuse. Pleine.
Je prépare doucement le café, je m'installe à l'ordi. Je lis mes courriels, je jase sur MSN avec une copine, j'envoie un ou deux tweets. J'en lis plein. Je fais le tour de l'actualité. J'écris un billet ici et là. Je pense, je note, je planifie, je pense.
Le café est prêt... miam!
Ensuite, une douche rapide avec un savon au pamplemousse et au romarin. Une séance de «crémage» intense. Ensuite, puisque tout le monde dort encore, je choisis si je travaille tout de suite, je remplis mon journal créatif, je débute une histoire, je tricote un peu ou je lis.
Encore du café...
Et puis... poum poum poum! J'entends des pas dans le corridor. JeuneHomme encore fripé par son sommeil arrive près de moi non sans avoir marché tout croche (car ses yeux sont encore fermés!). Tout en baillant, il fait le constat, chaque jour, : «Y fait beau! C'est le matin!»... Pour lui, «il fait beau» ça veut dire qu'il ne fait plus nuit... Que le jour est là! Que la journée peut commencer. Chaque fois, je lui tends les bras et il vient se coller. Je le prends dans mes bras. Le flatte. Le bécote. Des fois, même, on va se bercer doucement dans le salon, dans la maison encore silencieuse, endormie... Je savoure ces instants, où il se colle encore, qu'il me donne des petites tapes d'amour dans mon dos...
Après cette séance de câlins, il se réveille d'un coup! BING! Il devient le petit clown. Je suis privilégiée de le voir entre deux mondes pendant quelques instants.

Je réveille sa soeur, mon amoureux. Double séance de «bon matin». On déjeune. Le lunch. L'autobus. La garderie. Je reviens à la maison vers 8h50... prête à commencer ma journée, le coeur rempli de tous ces petits riens... ces merveilleux petits riens qui me font aimer ma vie.

3 commentaires:

  1. Chère Nadine, je suis très honorée!

    Merci pour ta générosité; tu es très inspirante et tu écris si bien...

    *Mais, dis-moi, tu te lèves à quelle heure pour faire tout ça avant le réveil de tes enfants?

    RépondreSupprimer
  2. Je me réveille aussi trop tôt, mais comme c'est trop petit chez moi, je n'ose bouger de peur de réveiller les autres...

    Alors, j'ai l'impression que je perds mon temps. Surtout quand je réalise ce que tu fais du tien!

    Dans 12 dodos, j'aurai un petit coin juste pour moi!

    RépondreSupprimer