dimanche 31 octobre 2010

Mon défi créatif...

J'ai beaucoup aimé être «animée» par le défi lancé par Tchoubi. J'ai aimé m'arrêter aux micro-bonheurs dans ma vie, à toutes ces choses qui me font dire «je suis chanceuse» ou
tout simplement qui me rappelle que la vie est merveilleusement cool.

Alors, cette semaine, j'ai noté plusieurs trucs qui ont mis du «pop» dans ma vie, dans mes jours, dans mes sourires. En voilà quelques-uns, tout personnels, mais qui peut-être vous inspireront.

Lire un mot doux écrit à la craie sur un tableau noir... par ma fille.


Parce que c'est spontané! Parce qu'entre l'écriture et la lecture, il peut se passer plusieurs jours. Parce qu'elle l'a écrit sans me le dire pour faire une surprise. Parce que cela veut dire qu'elle n'attend pas une réponse immédiate. Parce que des fois, je passe à côté du tableau sans même y jeter un coup d'oeil... mais que maintenant, je le regarderai. Parce que je vais même me mettre à espérer des messages. Parce que je vais lui en écrire aussi. Et une variation de ce bonheur: écrire sur un tableau noir. Le contact de la craie sur le tableau, le vrombissement qui se transmet jusque dans ma main, le bruit que provoque le frottement et l'odeur qui me rappelle l'école... J'aime!


*****

Voir quelqu'un sourire dans une voiture quand on est à un feu rouge.


Ça, c'est vraiment chouette! Parce que sourire en voiture semble être une denrée rare. Se déplacer est souvent une nécessité. On est pressé. On ressasse des soucis. On pense à organiser notre journée. On est stressé. On est en retard. Mais quand je croise un sourire chez un autre automobiliste... ça me rend de bonne humeur. J'essaie de sourire quand je croise le regard du conducteur de la voiture à côté de moi, c'est fou comme ça change la donne.

*****


Porter une tuque et un foulard


C'est magique surtout quand on affronte la première neige. Magasiner une tuque et un énorme foulard (trop long trop touffu et ultra coloré... mais combien chaud!), c'est la promesse de chaleur et de douceur alors que le froid frappera tout autour. Je n'ai pas une tête à chapeau, mais j'aime les tuques et les couvre-chefs en tout genre! (en prime, en ce matin du 31 octobre: c'est aujourd'hui que je porterai pour la première fois le kit acheté cette semaine!!)

*****

Porter (ou voir quelqu'un porter) un t-shirt rigolo

Un t-shirt rigolo avec une citation déclencheuse de sourires, un personnage de bandes dessinées, un superhéros, des personnages mignons, des accessoires (rubans, boutons et autres), c'est un pied-de-nez au conformiste. Qui a dit qu'il faut être sérieux en tout temps? J'aime voir les gens porter ces chandails à message, ces chandails qui montrent qu'ils ont encore une pointe de fantaisie en eux... Si vous avez des suggestions d'endroits pour en trouver, je suis toujours en mode «recherche».

*****

Les chrysanthèmes

C'est la fleur automnale la plus robuste et la plus facile d'entretien pour les jardinières amateures comme moi. Mais puisque les chrysanthèmes fleurissent jusque tard en octobre, ils colorent mon jardin... même sous la neige. C'est si beau une fleur gorgée d'eau ou de neige à moitié fondue! C'est comme une fleur qui aime les défis et qui dit à la froidure qu'elle ne l'aura pas facile contre elle! Et c'est merveilleux quand je sors de l'auto, dans l'entrée, de capter le doux parfum porté par le vent de mes chrysanthèmes!


Et en vrac...

Voir la neige tomber avant d'aller se coucher.

Trouver LE livre qu'on cherchait même s'il est sur la mauvaise tablette à la bibliothèque.

Avoir le temps de lire une revue à potins dans une file à l'épicerie (au lieu de pester contre l'attente)

Acheter une carte pour une amie et lui envoyer par la poste... sans que ce soit son anniversaire.

Avoir le temps de vider le lave-vaisselle pendant une chanson au complet.

Se rendormir avec son enfant collé sur soi un dimanche matin.

Et ça continue... Et voilà! J'ai hâte de lire tous les vôtres!


mardi 26 octobre 2010

Une belle initiative...

Un gala littéraire annuel pour les enfants et une table ronde sur la littérature pour enfants. Où cela à Ottawa! On lit cela ici.

Qui veut reprendre l'idée avec moi?

Je ne sais pas si c'est parce que je «bénévole» à la bibliothèque de l'école de ma fille, mais j'aurais tellement envie de faire vivre les livres... Juste pour vous dire, ça mijote fort fort dans ma tête!

lundi 25 octobre 2010

Intéressant

Annie Bacon parle dans son blog d'un article fort intéressant paru sur Le Monde sur le déclin de la lecture chez les enfants. Selon elle - et je partage son avis - Géronimo Stilton pourrait être le chaînon manquant pour que les jeunes fassent une transition naturel entre les albums illustrés et les romans. Pourquoi pas?

À en juger par les foules dans les salons du livre devant la petite table de la célèbre souris, on ne doute plus. Et vu la gentillesse, la présence, l'implication et la générosité de Géronimo qui prend beaucoup de temps à jaser avec les enfants, les entraînant dans son monde, on se dit qu'on devrait miser beaucoup sur des initiatives semblables pour que les jeunes continuent de lire.

Un autre problème du fait que les enfants ont de la difficulté lors de la transition entre l'album et le roman, c'est que les parents les abandonnent en ce sens qu'ils ne lisent plus avec eux. Dès que leurs enfants savent lire par eux-mêmes, les parents délaissent l'heure de la lecture en duo - ou en famille - avant le dodo. Lire doit continuer à être un plaisir partagé. On ne peut pas laisser un enfant tout seul - tout le temps, on s'entend... car bien sûr, on doit aussi les encourager à lire en solo! - avec un petit roman tout de suite après avoir tourné la page du dernier album. Lire ensemble, c'est passé du temps ensemble. C'est découvrir des nouveaux personnages ensemble, c'est partagé nos réflexions et nos critiques sur le livre. Pour moi, il n'y a rien qui ne me fasse plus plaisir que d'entendre des parents dire qu'ils lisent ensemble - ou seul - le même livre que leur enfant rien que pour le plaisir de pouvoir en discuter ensemble. Même si un enfant sait lire, c'est encore très enrichissant de lire avec lui. On ne doit pas les laisser tout seul. On doit continuer à lire avec eux. Se créer de nouveaux rituels de lecture: aller lire dans un café, flâner à la librairie, aller acheter des livres usagés, un journal de bord où on notera nos impressions de lecture tous les deux, un blogue commun, etc.

Et puis, pourquoi la fin des albums? Dans mes cours de littérature pour la jeunesse, une de mes collègues a fait son mémoire de DESS sur les albums pour les adolescents. Les albums ne s'adressent pas qu'aux tout-petits de moins de 5 ans. Bien au contraire! Il faut voir les albums très percutants pour les plus vieux et les ados. Ils abordent des thèmes choc avec des illustrations souvent très révélatrices.

Sur ce... prenez un livre et lisez-le avec votre enfant peu importe son âge. Je pense que cela reste la solution pour montrer que lire est amusant et un bonheur à entretenir!

vendredi 22 octobre 2010

En tête

Si tu avances, tu meurs. Si tu recules, tu meurs. Alors, pourquoi reculer?
Proverbe africain

Quand un arbre tombe, on l'entend. Quand la forêt pousse, pas un seul bruit.
Proverbe africain

La vie est une bougie dans le vent.
Proverbe japonais

Il pousse plus de choses dans un jardin que n'en sème le jardinier.
Proverbe espagnol.

Pour la fourmi, la rosée est une inondation.
Proverbe indien

Sept fois à terre, huit fois debout.
Proverbe japonais

Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester.
Proverbe indien

L'espace d'une vie est le même, qu'on le passe en chantant ou en pleurant.
Proverbe japonais

Et un de circonstance:

On ne tire pas sur une fleur pour la faire pousser. On l'arrose et on la regarde grandir... patiemment.
Proverbe africain

mardi 19 octobre 2010

Parce qu'on ne prend pas assez le temps...

d'être gentil
de dire merci
de sourire plus
de dire «je t'aime»
de respirer un bon coup
de regarder les feuilles colorées se balancer dans les arbres
de sortir prendre une marche
d'arrêter voir une amie
de préparer un souper pour ceux qu'on aime
d'appeler une vieille amie
de voir toutes les minuscules trucs cool qui surviennent dans notre vie

Je participerai moi-aussi au défi de Nathalie pour capter et me rappeler de ces instants précieux qu'on néglige trop souvent...

1, 2, 3... je pars à la chasse!

mercredi 13 octobre 2010

Parce que c'est vrai

«Créer, c'est vivre deux fois»
(Albert Camus)

En fait, c'est vivre des millions de fois. C'est vivre mille fois plus fort. Et par créer, j'entends cuisiner, confectionner, écrire, jardiner, peindre, coudre, dessiner, photographier, bricoler, etc. Adroitement ou avec un peu de gaucherie. Facilement ou avec misère. Mais par plaisir, par envie. Parce qu'on a envie d'essayer. De risquer.
D'oser, tout simplement.
Oser vivre.
Oser être.

mardi 12 octobre 2010

Un livre pour tous les enfants

Excellent article. Je suis tellement d'accord : «Ça ne se peut pas qu'un enfant n'aime pas les livres».

Selon moi, quand un enfant dit cela, c'est qu'il n'a simplement pas trouvé LE livre pour lui...

samedi 9 octobre 2010

C'est à moi

J'ai désormais «Mon cahier de créativité». Et depuis une semaine, chaque jour, je ressens le besoin de colorier, dessiner, coller et écrire dedans.

Je suis pas très douée avec les crayons et les couleurs. Mes dessins n'ont pas tellement évolué depuis le primaire. Mais tenir des crayons multicolores dans mes mains, les laisser barbouiller la page, y ajouter mes mots, ça me fait un bien fou. J'y vais simplement sans me mettre de la pression et sans me dire «c'est nul» ou « ce n'est pas beau». C'est qu'on s'en fout...! Ça libère! C'est un défi pour moi de plonger ainsi.

Dans mon cahier, je découpe aussi: des mots, des images, des lettres, etc. Faire du collage est aussi thérapeutique.

Dans ce cahier, je pense que je parle beaucoup de moi... De moi à moi, finalement!

vendredi 8 octobre 2010

Nouvelle perspective

Lu ici sur un document qui parle de la démarche Kaizen - découverte via M comme Muses et en discutant avec sa fondatrice Manon pour un petit article à paraître dans le Coup de Pouce.

Quand on dit que ce ne sont pas les actions drastiques et les gestes flamboyants qui déterminent vraiment les changements qui s'opèrent en nous.

«Dis moi combien pèse un flocon de neige? demande la mésange à la colombe. Rien de rien, fut la réponse. Alors la mésange raconta une histoire à la colombe. J'étais sur la branche d'un sapin quand il se mit à neiger, doucement, sans violence. Comme je n'avais rien d'autre à faire, je commençais à compter les flocons qui tombaient sur la branche où je me tenais. Il en tomba 3 751 952. Lorsque le 3 751 953ième tomba sur la branche, celle-ci cassa. Sur ce, la mésange s'envola. La colombe réfléchit un moment et se dit finalement :"Même un flocon 1000 fois plus lourd n'aurait pu avoir l'effet déterminant qu'a eu cette accumulation de tout petits éléments ne pesant presque rien.
Peut-être que pour renverser une situation, devons nous poser de façon répétée de tout petits gestes. »

jeudi 7 octobre 2010

Ça ressemble au bonheur


Non?

Un thé!

Du tricot!

Mon ordi et mes projets!

Et pas très loin (on ne les voit pas) : des crayons et mon cahier de création!

Il me semble que la vie est douce. Merci à tous ceux qui m'inspirent!

mardi 5 octobre 2010

Faire VIVRE les livres et la lecture

Moi, des initiatives comme cela, je trouve cela tout simplement super.

C'est bientôt le début de la 12e Semaine des bibliothèques publiques ( du 12 au 23 octobre prochain) et voici un projet génial qui permet aux enfants d'être les héros d'un scénario de Patrick Sénécal: Prends un risque.com. Une belle façon de rigoler! Mais surtout une belle façon de montrer que les livres, c'est l'fun! C'est étrange comme expression peut-être? Mais pour moi, c'est vraiment l'essentiel! La lecture, ce n'est pas un truc toujours en solitaire. C'est quelque chose qu'on partage, un moment qu'on vit à deux ou même en famille, un point commun, une source d'idées, etc.

Dans le projet Prends un risque.com, j'ai surtout aimé l'avertissement que certaines scènes pourraient choquer certaines bibliothécaires ou adultes et qu'il est bon de le voir sous la surveillance d'un ado. Vraiment, le clin d'oeil est trop génial!

On va prendre un risque, ici. Et vous?

En mode ultra créatif!

Le vent frais de l'automne, les couleurs flamboyantes, les journées ensoleillées et le grand ciel tout bleu, tout cela, mêlé bien sûr avec toutes ces rencontres la semaine passée font en sorte que je me sens en mode créative. J'ai besoin de bricoler, d'écrire, de tricoter, de décorer, cuisiner, etc. J'aurais envie de tout arrêter pour ne profiter que du temps simplement.

Ce vendredi, je commence le rituel de plusieurs blogueuses, comme M comme maman, entre autres et je mettrai une photo simple qui me fait du bien. Ce weekend, je bricole avec les enfants. Et d'ici là, j'écris.

En mode création.

Je suis bien.

dimanche 3 octobre 2010

Ah oui?

Les jeunes seraient intéressés par les e-books. Plus que par un «vrai» livre.

Peut-être. Ce n'est pas fou. Je ne suis pas contre non plus quoique je suis loin de mettre dans les mains de ma fille un iPad disons. Et même si on rapporte ce fait dans The Gazette je me dis surtout qu'on ne doit pas retrouver une quantité incroyable de choix en français sur ces petites machines!

Mais, je ne suis pas contre. Le livre «livre» restera toujours selon moi. Cependant, il est temps de la dynamiser, de montrer qu'il n'existe pas une «bonne» et une «mauvaise» façon de lire comme il n'existe pas de «bonnnes» ou de «mauvaises» lectures.

On verra bien si bientôt les jeunes liront sur un iPad...