mercredi 20 janvier 2010

Travailler... sur moi

J'ai adoré l'idée de Tchoubi. Elle s'est fixée 12 objectifs, qu'elle nomme ses travaux comme Obélix. Des buts et des projets à réaliser durant l'année. Certains demandent plus de temps que d'autres, certains sont étalés sur l'année entière. On a l'habitude de faire cet exercice à la hâte entre le 30 décembre et le 2 janvier. Mais je me suis donnée le droit de l'imiter. Ce weekend, j'y réfléchis. et je viens l'écrire ici. Car, quand on l'écrit, on a plus l'impression qu'on le fera. On s'est "engagé" envers soi.

Ce weekend, avec ma fille et une de ses copines, on fera notre collage 2010. Super simple: on découpe dans des magazines des choses qu'on veut faire, apprendre, réussir, goûter, réaliser, acheter en 2010. Des projets, des idées, des rêves! Les enfants adorent faire cela aussi!

Dans le même ordre d'idée, je vais participer à l'événement Vision 2010, organisé par mon amie Chantal Dauray qui m'inspire toujours par ses bonnes idées. Un programme pour une journée ultra chouette qui va m'aider à définir ce que je veux pour 2010 et à mieux cibler mes buts. J'ai bien hâte!

Allez au boulot... ensuite, je me penche sur ma vision 2010.

mardi 19 janvier 2010

Nouvelles de mes nouvelles

Je veux écrire des nouvelles. Pour les enfants. Surtout parce que Adèle à 7 ans est capable de lire, mais que ce n'est pas évident de trouver des livres pas trop longs, pas trop gros, pas trop "épeurants", mais avec des histoires pas trop bébés. Car, à 7 ans, on le sait, on est vraiment plus un bébé! Exit les princesses!

Alors, je cherche et farfouille à la recherche de petites thématiques à aborder.

Je pense faire des grappes de mots pour stimuler mes idées. Je prends un mot et ensuite, je le lie à d'autres mots auxquels il me fait penser!

Quand je vais dans les écoles, les enfants adorent cet exercice!

lundi 18 janvier 2010

Pensées sur l'amitié

Pour le boulot, je prépare des cartes virtuelles. Ça m'amène à visiter plusieurs sites avec des pensées, des extraits de livre et des citations.

En voici quelques-unes en rafale

"Le rôle d'un ami, c'est de se trouver à votre côté quand vous êtes dans l'erreur puisque tout le monde sera à côté de vous quand vous aurez raison."
Mark Twain

"Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard."
Confucius

"Ce n'est pas un ami que l'ami de tout le monde."
Aristote

"Un ami, un véritable ami, c'est aussi un témoin, quelqu'un dont le regard permet d'évaluer mieux sa propre vie."
Carrère

Sortir du divan

J'ai mis le mot F.I.N sur mon manuscrit. Quel étrange sentiment! Je le relis ce soir. Et je peaufine.
Mon 4e divan rose presque terminé.

Je suis... soulagée? vide? heureuse? triste?

jeudi 14 janvier 2010

Une chanson pour moi...

Le 31 décembre, entre nos bulles et les envolées de ballons, mon amie et moi nous avons échangé des voeux. On s'est dédié chacune une chanson qui nous faisait penser à l'autre.

Sonia m'a "offert" celle-ci en changeant le "je serais celle-là" par "tu serais celle-là". Beaucoup de larmes ont coulé...

Et s'il n'en restait qu'une (Je serais celle-la)

Et s'il n'en restait qu'une
Pour jouer son bonheur
Et miser sa fortune
Sur le rouge du coeur

Pour accepter les larmes
Accepter nuit et jour
De se livrer sans armes
Aux griffes de l'amour

Et s'il n'en restait qu'une
À n'être pas blasée
Et pleurer pour deux thunes
Sur un vieux canapé

Oui, s'il n'en restait qu'une
Pour l'amour cinéma
Oui, s'il en restait qu'une
Je serais celle-là

Et, s'il n'en restait qu'une
Pour aller bravement
Rêver au clair de lune
Au bras de son amant

Et pour avoir l'audace
De confier en été
À l'étoile qui passe
Des voeux d'éternité

S'il n'en restait qu'une
Pour bêtement tracer
Sur le sable des dunes
Deux coeurs entrelacés

Oui, s'il n'en restait qu'une
Pour l'amour grand format
Oui, s'il n'en restait qu'une
Je serais celle là

Et s'il n'en restait qu'une
Pour oser affimer
Qu'il n'est pire infortune
Que de ne pas aimer

Te suivre au bout du monde
Sans questions sans contrat
Je serais celle-là

Et S'il n'en restait qu'une
Pour envier le manège
Où les uns et les unes
Depuis toujours se piègent

Pour envier leurs folies
Leurs excès, leurs tracas
Je serais celle-là
Je serais celle-là

Et s'il n'en restait qu'une
Pour chercher sans pudeur
Une épaule opportune
Où cacher son bonheur

Et s'il n'en restait qu'une
Pour l'amour à tout va
Oui, s'il n'en restait qu'une
Je serais celle-là

Les fruits de joie

Quand j'ai écrit mon petit texte sur l'Arbre de joie, je ne me doutais pas du tout que Alain M. Bergeron, l'auteur du livre, m'écrirait. Quelle belle surprise! J'espère le rencontrer dans un détour des prochains salons du livre.

En 2010, c'est exactement le genre de petites joies qui me réchauffent le coeur. Parfois on attend le bonheur en bloc, en gros format, mais si c'était une chaîne de petites attentions, un courriel gentil, un échange sur MSN, un coup de téléphone, un petit chat sur Facebook, un arrêt spontané chez moi, etc.

Je me sens privilégiée de goûter à tous mes petits bonheurs.

mardi 12 janvier 2010

Si Charlie Brown le dit

"Toute ma vie, j'ai attendu ma "part du gâteau" . Et quand je l'ai eu, il y avait de la noix de coco dessus."


Et si je me cuisinais ma part de gâteau?

Mon meilleur public

Chaque fois qu'Hubert voit cette publicité à la télé, il crie avec une pointe de fierté dans la voix: "C'est mon maman et mouaaa!". Et il arrête tout ce qu'il fait pour la regarder en souriant.

Moi? Mon coeur se réchauffe. Chaque fois.

lundi 11 janvier 2010

Flash

Ça m'arrive souvent de repenser à des extraits de films ou de livres quand il m'arrive des trucs. Depuis un bout, un thème qui revient souvent dans ma vie : marcher. Et le mot lumière. Les deux se mélangent toujours.

J'ai réécouté le film Le Survenant pour retrouver un extrait d'un livre (la bible, j'ai découvert) que Angélina lisait au beau Survenant.

"Marchez pendant que vous avez la lumière. Afin que les ténèbres ne vous surprennent pas. Celui qui marche dans les ténèbres ne sait pas où il va. Croyez en la lumière afin que vous soyez des enfants de lumière."

J'aime beaucoup ce mélange de mes deux mots préférés. Et mon troisième mot: harmonie. Je vais bien découvrir une phrase qui les regroupera tous les trois.

dimanche 10 janvier 2010

Ma lumière

Mon amie Mélanie - avec qui je partage entre autres et de façon hallucinante l'enlignement de nos étoiles - a écrit un texte vraiment touchant en novembre dernier: Novembre arc-en-ciel.

Tellement qu'il m'inspire et me chavire que je l'ai affiché sur mon frigo. J'ai décidé que j'allais "épingler" sur mon frigo des tas de mots et de phrases que je trouverai. Des dessins d'enfants, des jeux, d'accord.... sur la partie du bas. Je me réapproprie le haut pour l'instant et j'y affiche des mots qui donnent chaud au coeur, plein de promesses ou de sagesse, des mots qui font sourire ou décrocher une petite larme, juste des mots coup de coeur.

Et comme vous ne venez pas chez moi, je vous transcrirai ce que j'afficherai.

Voilà le passage que j'aime dans son texte...

"Un jour, j'ai pris une résolution, une seule. Et je n'en prendrai jamais d'autre. J'ai décidé de marcher du côté de la lumière, peu importe le moment de l'année. Beau temps, mauvais temps. Depuis, j'ai découvert qu'au pire j'avance en admirant un arc-en-ciel. Et je me dis que ça pourrait vraiment être pire."

Moi aussi, comme Mélanie, je veux marcher du côté de la lumière. Ma lumière.

jeudi 7 janvier 2010

Ma vie en couleurs

Non malgré l'horoscope poche lu le 31 décembre, je n'ai pas été "beige" en 2009. Et je ne le serai pas non plus en 2010.

Je change les couleurs des murs de ma maison. Mais c'est pas mal plus que cela. C'est changer ma vision. J'aurais pu changer de lunette, mais je voulais que les gens qui me côtoient voient aussi comment j'ai changé. Ils le verront autrement que sur les murs, bien sûr. Ils vont le sentir. Dans un courriel plus souriant, un regard plus attentif, une lueur au fond des yeux, un entrain dans les semelles, etc.

Mais j'avais besoin de mettre de la nouvelle couleur dans ma vie. Quand même. Exercice nécessaire. Efficace. Réparateur. Énergique. Magique.

Petite vie?

Un des extraits de mon film préféré, You've Got Mail. Un extrait qui me parle. Pas tant parce que j'ai eu la même réflexion qu'elle, mais plutôt parce que tout simplement je lance pas mal de questions à l'univers ces temps-ci.

« Sometimes I wonder about my life. I lead a small life. Well, not small, but valuable. And sometimes I wonder, do I do it because I like it, or because I haven't been brave. So much of what I see reminds me of something I read in a book, when shouldn't it be the other way around? I don't really want an answer. I just want to send this cosmic question out into the void. So good night, dear void. »

mercredi 6 janvier 2010

Dompter ma patience

"Je fais preuve de patience, sachant que tout arrive au bon moment."


C'est la pensée affirmative du jour que j'ai reçu via le blogue À la fine des émotions de Chantal Beaupré.

La patience... Prendre mon temps. Savoir attendre. Accepter d'attendre. De ne rien précipiter.

C'est difficile pour moi. Terriblement. Parce que lorsque j'ai envie de quelque chose, je fonce. Droit. Je n'aime pas le mode "attente". Ceci étant dit, je prends mon temps, mais une fois la décision prise, je voudrais que tout aille plus vite. Comme de peur de manquer le bateau...

Cultiver ma patience... oui ou non? Faire confiance que tout arrivera quand même.


lundi 4 janvier 2010

Au commencement du monde

"Et si on prenait nos bagages et qu'on rentrait dans nos souliers..."


Rentrer dans ses souliers, c'est rentrer chez moi. Rentrer dans ma maison. Ma bulle. Mon univers. Chez moi. En moi... dans ce que je suis véritablement. Me faire confiance. Me sentir bien. Être toute seule, c'est être en tête à tête avec moi et ne pas avoir peur. Ne pas me sentir instable. Me sentir juste bien.

Cap vers moi.

dimanche 3 janvier 2010

Vivre sous la pluie... pourquoi pas?

Life isn't about waiting for the storm to pass...
it's about learning to dance in the rain...


Je ne veux plus de tempêtes, mais je veux commencer à aimer la pluie. Et je veux danser dedans. Je veux focusser sur aujourd'hui pour ne plus me perdre. Je veux être bien. Tout le temps. Arrêter de danser avec des fantômes. Arrêter de dormir avec des doutes. Arrêter de cultiver le noir. Arrêter de maudire l'univers et plutôt apprendre à laminer aujourd'hui..

Je veux tourbillonner pas pour oublier, pas pour me perdre ou m'étourdir, mais pour aller de l'avant..

vendredi 1 janvier 2010

Des voeux...

« Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir. Et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer. Et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions. Je vous souhaite des silences. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence. »
Jacques Brel



Hier, c'était un grand jour. Parce qu'aujourd'hui, pour moi, c'est mon "demain". Comme dans "Et si demain était différent...". Hier, j'ai tourné la page. Hier, j'ai laissé partir un paquet de choses, de chaînes et de peines. J'ai laissé s'envoler dans le ciel de minuit un ballon rose couvert d'étoiles et surtout gonflé de promesses. En le regardant faire sa course vers la lune et les étoiles, je voyais 2009 partir, s'éloigner de moi, me libérer... Je voyais mon appel à 2010, mon envie de marcher, de me trouver, d'y croire. Ce ballon transportait à la fois mes rêves, mes envies et mes désirs, mais symbolisait aussi le détachement avec ce que j'ai trouvé difficile...

Vive 2010! Tout est possible... car demain, c'est aujourd'hui. Demain, c'est différent!