lundi 25 octobre 2010

Intéressant

Annie Bacon parle dans son blog d'un article fort intéressant paru sur Le Monde sur le déclin de la lecture chez les enfants. Selon elle - et je partage son avis - Géronimo Stilton pourrait être le chaînon manquant pour que les jeunes fassent une transition naturel entre les albums illustrés et les romans. Pourquoi pas?

À en juger par les foules dans les salons du livre devant la petite table de la célèbre souris, on ne doute plus. Et vu la gentillesse, la présence, l'implication et la générosité de Géronimo qui prend beaucoup de temps à jaser avec les enfants, les entraînant dans son monde, on se dit qu'on devrait miser beaucoup sur des initiatives semblables pour que les jeunes continuent de lire.

Un autre problème du fait que les enfants ont de la difficulté lors de la transition entre l'album et le roman, c'est que les parents les abandonnent en ce sens qu'ils ne lisent plus avec eux. Dès que leurs enfants savent lire par eux-mêmes, les parents délaissent l'heure de la lecture en duo - ou en famille - avant le dodo. Lire doit continuer à être un plaisir partagé. On ne peut pas laisser un enfant tout seul - tout le temps, on s'entend... car bien sûr, on doit aussi les encourager à lire en solo! - avec un petit roman tout de suite après avoir tourné la page du dernier album. Lire ensemble, c'est passé du temps ensemble. C'est découvrir des nouveaux personnages ensemble, c'est partagé nos réflexions et nos critiques sur le livre. Pour moi, il n'y a rien qui ne me fasse plus plaisir que d'entendre des parents dire qu'ils lisent ensemble - ou seul - le même livre que leur enfant rien que pour le plaisir de pouvoir en discuter ensemble. Même si un enfant sait lire, c'est encore très enrichissant de lire avec lui. On ne doit pas les laisser tout seul. On doit continuer à lire avec eux. Se créer de nouveaux rituels de lecture: aller lire dans un café, flâner à la librairie, aller acheter des livres usagés, un journal de bord où on notera nos impressions de lecture tous les deux, un blogue commun, etc.

Et puis, pourquoi la fin des albums? Dans mes cours de littérature pour la jeunesse, une de mes collègues a fait son mémoire de DESS sur les albums pour les adolescents. Les albums ne s'adressent pas qu'aux tout-petits de moins de 5 ans. Bien au contraire! Il faut voir les albums très percutants pour les plus vieux et les ados. Ils abordent des thèmes choc avec des illustrations souvent très révélatrices.

Sur ce... prenez un livre et lisez-le avec votre enfant peu importe son âge. Je pense que cela reste la solution pour montrer que lire est amusant et un bonheur à entretenir!

2 commentaires:

  1. Bravo pour ton nouveau look!

    Je n'avais pas remarqué ton projet 2010, je trouve que c'est une excellente idée à partager avec ses enfants...

    Les albums sont aussi excellents pour les nouveaux lecteurs ou ceux qui ont des difficultés d'apprentissages.

    Nous aimons lire, nous aimons les livres et les enfants aussi. De façons différentes, mon fils peut regarder le dictionnaire visuel des heures de temps, alors que ma fille réclame toujours les mêmes histoires de princesses...

    J'aime ce blogue, il me donne le goût de continuer, alors qu'autour de moi, on trouve souvent que nous avons trop de livres.

    Merci Nadine!

    RépondreSupprimer
  2. Très, très juste!
    Sans vouloir me psychanaliser sur la place publique, une de mes grandes trahison d'enfance est de m'être fait dire que la lecture du soir continuerais après que j'ai appris à lire.

    Tu as bien raison: continuons cette pratique jusqu'à ce qu'ils nous chassent eux-même de leur lit!

    RépondreSupprimer