dimanche 3 octobre 2010

Ah oui?

Les jeunes seraient intéressés par les e-books. Plus que par un «vrai» livre.

Peut-être. Ce n'est pas fou. Je ne suis pas contre non plus quoique je suis loin de mettre dans les mains de ma fille un iPad disons. Et même si on rapporte ce fait dans The Gazette je me dis surtout qu'on ne doit pas retrouver une quantité incroyable de choix en français sur ces petites machines!

Mais, je ne suis pas contre. Le livre «livre» restera toujours selon moi. Cependant, il est temps de la dynamiser, de montrer qu'il n'existe pas une «bonne» et une «mauvaise» façon de lire comme il n'existe pas de «bonnnes» ou de «mauvaises» lectures.

On verra bien si bientôt les jeunes liront sur un iPad...

1 commentaire:

  1. De manière surprenante, l'offre en française (même québécoise) n'a pas tardée en numérique! Un exemple ici: http://ibookrama.com/?p=415

    Pas trop certaine de l'offre côté "jeunesse" par contre!

    RépondreSupprimer