vendredi 6 août 2010

Pas de hiérarchie!

Je n'aime pas beaucoup la hiérarchisation de la lecture. En fait, je ne l'aime pas du tout. Pas du tout. Selon moi, il n'y a pas de "bonne" et de "mauvaise" lecture. On peut se plaire à lire un best-seller sans avoir honte de ne pas se plonger dans un grand classique. Je n'avais jamais senti qu'il fallait lire plutôt ceci que cela. Moi, quand je lis, c'est pour le plaisir! Le plaisir tout court. Le mien. Parfois, j'aime me creuser la tête, d'autres fois non. Je ne choisis pas mes livres parce qu'ils sont québécois, américains ou européens; je les choisis avec mon coeur. Je les choisis parce qu'ils m'interpellent!

J'ai de la difficulté à comprendre ceux qui clament que les Jean-Coutu ne devraient pas vendre des livres. Euh! Si les gens lisent plus, ce n'est pas une bonne nouvelle, cela? Moi ce qui m'importe c'est que les gens lisent, petits et grands. Quand on commence à hiérarchiser les lecteurs et leurs lectures, je trouve qu'on passe à côté de l'essentiel. Car quelqu'un qui achète un livre chez Jean-Coutu ne fréquenterait peut-être pas une librairie. Tant mieux si les livres viennent à eux. Et si je lis un best-seller, peut-être que je m'intéresserai plus tard à d'autres genres de lectures. Peut-être pas non plus et ce ne sera pas plus grave!

Mes enfants relisent les mêmes livres plusieurs fois. Ouin, pis? Ils lisent. Ils se plongent dans un livre plutôt que sur un jeu vidéo dans l'auto. Leur montrer qu'il y a des "bons" et des "mauvais" livres: très peu pour moi. Il y a une panoplie de livres pour qu'un jour il découvre celui qui fera en sorte qu'ils ne pourront plus jamais arrêter de lire... pour le plaisir.

1 commentaire:

  1. Absolument d'accord! J'ai déjà eut une longue discussion pour tenter de convaincre une copine professeur de ne pas bannir les mangas, et plus précisément les dragonBallZ de sa classe! C'est loin du Molière, mais toutes les portes d'entrée très vers la lecture sont bonnes!

    RépondreSupprimer