dimanche 6 juin 2010

Choisir ce qu'on lit

Quand vient le temps de me choisir un livre, plusieurs trucs influencent mon choix. Bien souvent, la toute première phrase, bien plus que le résumé sur la 4e couverture, m'interpelle. Quand j'écris, je fais attention à ce détail...

Ce matin, après avoir terminé la lecture de Silence de mort, de Chrystine Brouillet, je me plongerai dans Extraits de cafés d'André Carpentier (paru chez Boréal). La première phrase: "M'étant présenté par erreur en avance de deux heures à un rendez-vous, je dois me réfugier dans le huit clos matinal d'un café et m'occuper à passer le temps devant un bol et un journal." Comme j'aimerais être transposée à la place de celui (ou celle) qui parle... J'aime les cafés. Les boire et les visiter. M'y asseoir pour lire, regarder les autres, imaginer mille histoires et mille vies à ceux qui m'entourent...

Ce sont la première phrase - l'incipit au maximum - qui m'attire. On y retrouve souvent de petits bijoux. On y sent un condensé des émotions du roman.

Si ça vous tente, écrivez dans les commentaires les premières phrases (2-3 max) du roman que vous lisez ou celui que vous aimez... On verra bien!

1 commentaire:

  1. "Ce jour commença à la manière d'innombrables autres jours, pourtant, après lui, rien ne devait plus être comme avant dans la vie de Raimund Gregorius." Train de nuit pour Lisbonne, Pascal Mercier

    (Je suis tout à fait d'accord avec toi!)

    RépondreSupprimer