jeudi 25 mars 2010

Adèle reçoit des ailes

Adèle aime les livres depuis toujours. En fait, non. Elle est née parmi les livres. Il y en a toujours eu autour d'elle. Toujours. Donc pour elle, des livres... sont des livres! Mais elle a de plus en plus de coups de coeur. Elle reconnait les collections, les séries et les maisons d'édition. Elle peaufine ses choix tout en restant ouverte à tous les styles.Elle arrive à cibler les histoires qu'elle préfère et tombe sous le charme de plusieurs auteurs... surtout quand elle peut les rencontrer. C'est un âge fabuleux, 7 ans!

Chanceuse, elle navigue dans l'univers des livres et s'y fait des "grands amis". Ceux-ci ne savent probablement pas comment ils lui donnent des ailes et comment ces gestes lui font plaisir. Je la vois, moi, être heureuse et touchée, un peu mal à l'aise et gênée aussi devant ces privilèges... mais aussi terriblement fière. Ça, ses yeux le crient.

Elle a d'abord eu un "crush" pour Richard Petit après avoir passé un avant-midi à faire la caisse avec lui au Salon du livre jeunesse de Longueuil. Elle a pitonné sur la caisse, fouillé dans le tiroir, mis les étiquettes sur les livres et préparé des sacs. Richard l'a surnommée Georgette, la caissière. Elle rigole encore. Avec un livre en trois parties avec lequel on fabrique des personnages étranges, ils ont ri pendant au moins une heure. Elle était aux anges. De retour èa la maison, elle l'a dessiné et l'a rebaptisé Georges. Depuis, je ne peux pas partir pour un salon du livre sans qu'elle me demande de le saluer et elle ne se peut plus de venir au Salon du livre de Québec pour le voir à nouveau. C'est son nouvel ami!

Il y a aussi Alain M.Bergeron. J'ai écrit un texte ici sur le blog sur son livre L'arbre de joie et il m'a écrit. Ensuite? Il a écrit à Adèle et lui a envoyé un livre. Quand je lui dis qu'elle a reçu un courriel de lui, elle rayonne et veut que je lui réponde en écrivant ce qu'elle me dicte. À chaque salon du livre, je lui ramène un livre de Alain M.Bergeron et elle s'empresse de vider ma valise à mon retour pour le trouver. Cette fois-ci, à mon retour de Trois-Rivières, elle sera comblée. J'aurai eu la chance de le rencontrer!

Et il y a eu, cette semaine, ce cadeau précieux. Un remerciement pour elle dans un livre. À 7 ans!Et pas dans un livre écrit par moi (toute une fierté pour elle, car les autres - bien sûr! - "ça ne compte pas, tu es ma mère!"...). Cécile Gladel a eu la délicate attention de la remercier personnellement dans son troisième tome de l'écolo pirate des Caramel. Adèle avait dévoré les deux premières aventures - Cristo nettoie l'eau et À la rescousse des bélugas - et m'avait raconté sur l'oreiller une nouvelle histoire pour Cristo. Le lendemain, on avait écrit à Cécile qui lui avait répondu que son idée était bien bonne. C'était déjà assez pour ma MissLulu pour qu'elle rayonne. Déjà qu'elle a sur son sac d'école le macaron de la Fée colo et qu'elle racontait déjà à ses amies qu'elle avait "écrit" à l'auteure... Voilà qu'elle pourra apporter le nouveau pirate des Caramel à l'école pour leur montrer ceci:
Quand on jase "entre filles" le soir avant de s'endormir et qu'on vient à parler de livres, elle me dit souvent qu'elle veut en écrire. Et je sais que quelque part, c'est un peu grâce à Richard, à Alain, à Cécile et bien d'autres. Donner des ailes à un enfant, c'est précieux... Merci.

2 commentaires:

  1. Moi aussi, j'aurais des ailes avec cette délicate attention... :-)

    RépondreSupprimer
  2. ohhh merci. J'ai un livre réservé pour Adèle :-)

    PS: le lien pour mon blogue est mon ancienne adresse, j'ai migré sur wordpress :-)

    RépondreSupprimer