vendredi 26 juin 2009

Entends-tu ce que je tais?



Entends-tu ce que je tais?, par Claudine Paquet, Guy Saint-Jean éditeur, 2009. ISBN: 9782894553077

Vous l'aurez deviné... un autre recueil de nouvelles. J'en mangerais ces temps-ci des nouvelles. J'aime cette forme d'écriture. Toutes ces nouvelles débutent par une citation empruntée à un autre auteur ou à même une chanson. Je trouve l'idée fabuleuse! Des moments suspendus, presque volés que j'ai lu avec avidité. À découvrir.

jeudi 25 juin 2009

Petit ne veut pas dire facile

Après avoir écrit tout un roman, je trouve presque plus ardu d'en écrire le résumé. C'est fou, non? Probablement que c'est la même chose en jardinage. Quand je me retrouve devant une petite jardinière, je prends deux fois plus de temps pour trouver les fleurs que je veux y mettre. Étrange, quand même.

Le même principe vaut aussi pour la littérature pour la jeunesse. Ce n'est pas parce que l'action est concentrée en 1500 mots que c'est plus facile à écrire qu'un roman de 75 000 mots! Mais pas du tout! ou encore, la nouvelle. Traduire tout l'essence dans un espace si précis résulte du tour de force et d'une entourloupette de l'esprit.

Faut que je m'y mette à ce résumé... au lieu de m'étendre en longueur ici... ;-)

mercredi 24 juin 2009

Tu es Julie


Tu es Julie, de François-Xavier Liagre, éditions du Marchand de feuilles 2008. ISBN: 9782922944440


Un recueil de textes assez percutants qui rac
ontent pourquoi l'auteur a tué Julie plusieurs fois plutôt qu'une. Julie est tour à tour son amie d’enfance, une danseuse, une collègue de travail et une ancienne maîtresse. J'ai beaucoup aimé la 1ere nouvelle. Très très bien racontée de la bouche d'un petit garçon... Recueil captivant.

mardi 23 juin 2009

Numérologie temporaire

Le chiffre de l'année: 5. Je publierai 5 livres cet automne, mais pour un total de 6 au complet pour l'année. J'ai au moins 4 histoires en chantier dans ma tête et au moins le double de personnages qui fourmillent. J'ai 3 articles à remettre. Et deux projets en tête.

Mon cerveau surchauffe.

Mais j'aime cela! Exactement ainsi!

samedi 20 juin 2009

La Reine des cachettes

s'apprête à faire son entrée. Attention, tout le monde! Sa majesté arrive!

***

Sérieusement, ma petite histoire sera publiée bientôt. C'est une histoire qui me fait penser beaucoup à Adèle qui adooore jouer à la cachette. Petite, on aurait pu jouer à ce jeu des journées de temps. Hubert aussi aime désormais cela. Je devrais lui écrire une histoire sur les petites autos; les amours de sa vie!

Comme quoi le quotidien, les petites choses, nos regards, ces moments capturés sont inspirants!


mercredi 17 juin 2009

Pourquoi pas?

Pour ne pas payer mes nombreuses amendes (car j'emprunte toujours trop de livres), je serais prête à leur inventer n'importe quoi. Pas vous? Oui à l'amnistie pour les créatifs!

C'est quoi un bon livre?

Difficile d'avoir une réponse qui plaît à tous. La notion diffère pour chacun. Mais pour vous, quel serait les meilleurs critères pour dire que vous avez aimé un bouquin? J'y pensais car en écrivant les mini résumés, j'en viens toujours à "parfait pour décrocher". Et dans le spécial Lectures du dernier magazine Coup de Pouce, chacune des responsables de sections, y va de ses critères pour choisir ses livres.

Les miens:

- Un livre doit me permettre de prendre congé de ma vie, de décrocher, bref! Mais aussi, de m'évader dans un ailleurs qui n'est pas le mien. Quand j'arrive à me représenter le lieu, quand je réussis à faire vivre les personnages et quand je me surprends à dire "Oh j'aimerais donc être ou vivre cela!", c'est bon signe!

- Me bouleverser, parfois. Me surprendre, aussi. Me confronter.

- Me faire rire. Me faire pleurer. Me faire vivre des émotions.

- J'aime aussi le rythme imposé. Souvent, je lis la première phrase et que celle-là pour savoir si je poursuis ou non...

Et vous?

Jardin secret


Jardin secret. Par Joy Fielding, éditions Robert Laffont, 2004. ISBN: 978-2221099148

Trouvé via les suggestions de la rédaction de Coup de Pouce qui suggérait un autre livre de cette auteure. À la fin du livre, l'auteure nous invite à lui écrire sur son site web. J'aime les auteurs qui utilisent Internet pour échanger avec leurs lecteurs.
Univers un peu inquiétant, intrigues et fin étonnante. Parfait (encore) pour décrocher.

mardi 16 juin 2009

Lune de miel



- Lune de miel, de James Patterson.

Parfait pour décrocher du quotidien et pour plonger rapidement dans une intrigue assez enlevante.

lundi 15 juin 2009

Comment résister?

MissLulus débute l'école (la "vraie" comme elle le dit si bien!) en septembre prochain. Elle aura besoin d'un dictionnaire. Comment résister au Dixel? Il est beau, attrayant et j'aime bien le nom! "Tu irais me chercher le Dixel?": il me semble que ça sonne bien.

J'aime fouiller dans un dictionnaire et trouve de nouveaux mots. J'espère que MissLulus aimera cela aussi intensément que moi!

dimanche 14 juin 2009

Pourquoi?

J'attends toujours à la dernière minute. Pourquoi le stress final me torture l'estomac, mais me "drive" tout autant. Pourtant, une petite voix me dit que je devrais m'écouter et relaxer. Juste prendre le temps.

Vous, vous prenez le temps... de temps en temps?

vendredi 12 juin 2009

La créativité selon l'auteure de Mange, prie, aime


Elizabeth Gilbert! Quelle femme inspirante!

Je suis jalouse... mais c'est une autre histoire. Qui veut me payer pendant un an à voyager; je m'engage à lui écrire des centaines de pages sur mes réflexions aussi!

Merci à
Anne-Marie de me l'avoir fait découvrir!

Mon jardin de pensées (3)

« Marcher dans la nature, c’est comme se trouver dans une immense bibliothèque où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles. »


Christian Bobin




mercredi 10 juin 2009

Sage réflexion

Dimanche, à l'assemblée de l'Association des auteurs de la Montérégie, Sylvain Meunier - ex-président - a dit une phrase très juste. Je l'ai gribouillée (telle mon habitude) dans mon carnet. "Un bon livre (de quelqu'un d'autre) pour moi, ce n'est jamais un compétiteur. Tant mieux si le lecteur l'aime. Parce que ce bon livre va lui donner envie de lire et que peut-être ensuite, il lira un de mes livres."

Tellement juste. Je n'ai jamais aimé la compétition dans le milieu littéraire (ni ailleurs!), la compétition malsaine, je veux dire. Du sytle, je t'écrase pour mieux me remonter! Mais je ne savais pas comment bien l'exprimer. Je pense que Sylvain Meunier a trouvé comment le dire.

Je me lance à l'eau...

Une grande inspiration et je plonge! En fait, j'envoie des dizaines de manuscrits aujourd'hui. Je vais à la pêche. Je tends des lignes. Je me lance en zone inconnue.

Quand je regarde mes enveloppes, je les trouve anodines. Trop simples, peut-être. Elles vont se perdre dans une mer d'autres papiers. Et (c'est niaiseux!), mais je trouve cela triste. Triste comme si j'abandonnais ces histoires sans savoir qui tombera dessus. Comme si je laissais Mathias, Hubert et Loïc tout seuls. Trois petits garçons abandonnés. Ils devront séduire sans moi. Quel boulot, quand même! Après avoir été avec eux pendant longtemps, je desserre ma main et les laisse avancer. Prendre leur route et espérer très très fort qu'ils se frayent un chemin parmi les autres jusque dans le coeur d'un éditeur...

Qui sait? Bonne route!

mardi 9 juin 2009

Mon jardin de pensées (2)

Une petite rigolote que mon amie Solène a relevé sur mon autre terrain de jeux, les (Z)imparfaites:

"À 15 ans, je pensais que mon père était le pire imbécile sur la planète. Lorsque j'ai eu 20 ans, je n'en revenais pas de constater le bout de chemin que le bonhomme avait fait en 5 ans..."
Mark Twain

Inspirant pour une histoire d'imbroglio, je trouve!

dimanche 7 juin 2009

Je suis une libellule

Ce soir, j'aidais Adèle à trouver la réponse à son projet: "Pourquoi les libellules pondent-elles dans le lac?".

En feuilletant des livres sur les insectes, j'ai appris que les larves des libellules vivent jusqu'à deux ans dans l'eau avant d'entamer leur rapide transformation quand elle se décide à sortir la tête de l'eau. Bref, elle patauge dans l'eau (probablement connu). Elle doit hésiter, réfléchir, parvenir presque à la surface pour replonger dans son monde connu. Pas de presse pour mettre son nez dehors. Puis, un jour, elle décide que ça suffit. Elle change d'air (et de peau) et devient autre chose.

Ça me ressemble. J'y songeais distraitement en lisant cela à Adèle. Aujourd'hui, un peu plus de trois ans après la publication de mon premier roman solo, après autant de temps à être un membre fantôme d'associations d'auteurs, j'ai enfin sorti ma tête de l'eau. Comme la libellule, je suis prête pour du nouveau. Me voilà administratrice au sein du conseil d'administration de l'Association des auteurs de la Montérégie.

J'ai envie de m'impliquer, de faire vivre la littérature, de donner la piqûre de la lecture aux enfants (et aux adultes!), de faire circuler les livres, de rencontrer des gens inspirants, etc. Je souris en pensant à des offensives de passe-livres légèrement orchestrées pour éveiller la curiosité et pour unir dans l'anonymat des lecteurs. Je me surprends à rêver d'une caravane d'été de livres qui se promènerait dans les parcs, érigeant ici et là des tentes où les jeunes entreraient pour visiter un auteur le temps d'une histoire ou deux... Bref, le temps était venu pour moi de faire le saut. De chasser mon écaille de timidité pour aller à la rencontre des autres.

La libellule passe la majorité de sa vie en état de transformation. Si on y songe bien, nous aussi, on se transforme toujours. je me sens en mouvement, en apprentissage continu. J'expérimente. Je me trompe (beaucoup), mais ça me va parfaitement.

Tout un projet... celui d'Adèle et le mien! Je n'aurais pas pensé qu'ils se rejoindraient aussi! Dommage que l'école soit presque terminée, c'est inspirant ces recherches!

jeudi 4 juin 2009

Terminé!

Trois manuscrits. Reste encore des corrections, des modifications, des ajouts, des ratures et bien des questionnements, mais tout est en place. Tout prend forme et c'est formidable!

Depuis 3 jours, je trouve le printemps encore plus ravissant. Je me sens légère car tout est remis, en temps.

Et comme un signe, il fait beau depuis lundi... ;-)