samedi 19 décembre 2009

L'arbre de joie

Depuis trois ou quatre ans environ, j'ai pris la résolution d'envoyer chaque année des cartes de Noël version traditionnelles - soit en papier! - aux gens que j'aime. Cette année, j'ai fait une légère entorse en envoyant une carte virtuelle pour la carte des (Z)imparfaites... mais bon, pour mes amis proches et ma famille, les bonnes vieilles cartes envoyées par la poste prévalent! On en fabrique quelques unes MissLulus et moi. On en achète aussi! On ne fournirait pas!

Et ce qui est merveilleux, c'est que j'en reçois plein aussi. J'aime personnaliser les envois, prendre le temps d'écrire un petit mot pour chacun et trouver les mots réconfortants pour certains, des mots pour rire ou plein d'espoir pour d'autres... Je prends ainsi le temps de remercier les gens qui ont été importants pour moi tout au long de l'année.

Et j'ai pris en même temps la résolution d'accrocher les cartes reçues dans mon sapin. Il devient mon arbre de joie tout simplement. Mon arbre scintillant de mots doux et de promesses d'espérance en cette nouvelle année qui s'annonce! Je lis chaque carte avec attention. Je pleure souvent, bien sûr! Je souris beaucoup aussi.

Je trouve qu'il est apaisant de recevoir des cartes de Noël. Cela veut dire que les gens ont pris le temps d'acheter une carte, s'asseoir pour l'écrire, trouver mon adresse, mettre un timbre et passer par un bureau de poste. Beaucoup plus d'énergie que quelques clics. Tant pis pour l'environnement! J'aime trop les cartes de voeux qui garnissent mon sapin! Je les trouve belles! Je les relis avec émotions. Moi, des petits mots simples mais tremblants de vérité comme "Je suis toujours là si tu en as besoin", je prends cela comme une main tendue! Et un "J'ai hâte à l'été pour se voir plus souvent. Je vous aime", écrit par mon oncle de 87 ans, je trouve cela encore plus touchant que n'importe cadeau!

Noël, c'est les cadeaux, les guirlandes et les tables débordantes de bouffe, mais aussi la tendresse des coeurs qui s'ouvrent un peu pour laisser craquer quelques émotions qu'on n'arrive pas à se dire parfois. Noël, c'est l'attention, les plus petites souvent, que l'on pose envers les autres. C'est prendre le temps de réfléchir et de se rappeler l'essentiel. C'est vrai! On oublie trop souvent que sans les uns les autres, la vie serait bien triste. Sans chaleur et sans lumière.

***

Et parlant de lumière et parlant d'arbre de joie, je vous suggère le très beau livre L'Arbre de joie, écrit par Alain M.Bergeron, un des auteurs préférés de ma fille, qui vient faire vibrer une corde bien sensible chez moi: "le Noël des gens qui ont moins de chance que nous", comme dirait ma fille. On retrouve aussi le livre en version livre-disque, où l'histoire est narrée par Pierre Verville. Un de mes livres préférés sur Noël parce qu'il sort des sentiers habituels des récits sur Noël. On rencontre une petite fille, Patricia, dont le coeur est mille fois plus riche que celui de bien d'autres personnes qui ont un portefeuille ultra garni.

Joyeuses préparations!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire