mardi 8 décembre 2009

Encore....

“Il le faut avouer, telle est la vie humaine. Chacun a son lutin qui toujours le promène, des chagrins aux amusements”
Voltaire


Lu ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire