mercredi 10 juin 2009

Sage réflexion

Dimanche, à l'assemblée de l'Association des auteurs de la Montérégie, Sylvain Meunier - ex-président - a dit une phrase très juste. Je l'ai gribouillée (telle mon habitude) dans mon carnet. "Un bon livre (de quelqu'un d'autre) pour moi, ce n'est jamais un compétiteur. Tant mieux si le lecteur l'aime. Parce que ce bon livre va lui donner envie de lire et que peut-être ensuite, il lira un de mes livres."

Tellement juste. Je n'ai jamais aimé la compétition dans le milieu littéraire (ni ailleurs!), la compétition malsaine, je veux dire. Du sytle, je t'écrase pour mieux me remonter! Mais je ne savais pas comment bien l'exprimer. Je pense que Sylvain Meunier a trouvé comment le dire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire