mercredi 20 mai 2009

Le carton jaune - ou les livres jeunesse et moi!

J'ai toujours aimé lire. Donc, comme tous les enfants, j'ai commencé par lire des livres pour les jeunes! Le bonheur! J'ai lu de tout: Judy Blume, Dominique Demers, Ginette Anfousse, Raymond Plante, Robert Soulières, des romans très roses simili-Harlequin, des tas de J'aime lire, des albums, etc.

J'étais loin de me douter qu'à 30 ans passés, j'en lirais encore avec le même ravissement! J'en lis parce que j'en écris. Ou j'en écris parce que j'en lis. Peu importe. La littérature pour la jeunesse regorge de petits trésors bruts que bien des adultes auraient avantage à lire. Ce n'est pas une "petite littérature". Oh que non! Et je me fâche quand on la traite ainsi.

Les jeunes cosntituent un public exigeant, sélectif, captif, fidèle et intéressé. Pas question de leur passer n'importe quoi. C'est tellement beau de les voir se promener dans les salons du livre, leurs sous glissés dans un Ziploc mal attaché.

Bref, je lis des livres pour enfants. Tout plein. En alternance et en parallèle à des lectures adultes. Petite, je me rappelle que je zieutais les rayons des livres de "grands". Et je ne me suis jamais senti aussi grande que lorsqu'à la bibliothèque, on a échangé ma carte verte pour "enfant" pour une belle carte jaune d'adulte! Je tenais dans mes mains le bonheur! Étrange quand même quand on sait que maintenant chaque fois que je vais à la bibliothèque du quartier à aller scruter les rayons des enfants...

Tout cela pour dire que je me promets un tas de lecture cet été et j'en ferai de brefs compte-rendus de mes coups de coeur ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire