mardi 19 mai 2009

(Ac)cueillir l'inspiration

Comme un pousse fragile, l'inspiration ne supporte pas qu'on la brusque ou qu'on la manipule de force.

Je répète souvent aux enfants que je rencontre pour présenter mes histoires que si je plante une graine pour faire pousser un grand tournesol même si je tirais dessus alors qu'il n'y a qu'une petite pousse verte qui a enfin réussi à s'extraire du sol... je ne réussirais qu'à briser ma pousse. Même chose avec les idées.

Il faut accueillir les idées. Leur faire de la place. Les écrire dans des cahiers. Les noter. Les classer. Mais surtout les laisser venir. Ne pas stopper l'élan. Ne pas résister non plus.

L'inspiration du moment nous semble plutôt mauvaise. On la garde quand même. On la jettera plus tard si vraiment elle reste mauvaise.

Accueillir l'inspiration, c'est accepter ses émotions. Les tristes comme les joyeuses. Les souffrantes comme les douces. C'est s'ouvrir à un monde. C'est y croire. C'est vivre. Tout simplement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire